05 décembre 2006

Quand t'es dans le désEire

1ère case :
Scène d'intérieur, le matin, peu de lumière.

Gros plan sur un téléphone portable qui se met à sonner. Il indique 7:30. Une main au bout de laquelle on devine une masse hirsute aux contours incertains tente en vain de maîtriser l'engin de malheur. Le portable tombe, il ne se relèvera pas ...

2ème case :
extérieur, le matin, prévoir arrosoirs pour simuler la pluie ... euh, à la reflexion ...

Extrem Close-up sur une montre indiquant 8:15. La scène s'ouvre en un zoom arrière sur le personnage luttant contre le vent, le froid et autres joyeusetés. Un bus passe à toute allure, coupe le champ de la caméra. On retrouve notre personnage dégoulinant proférant des insanités en direction des chauffeurs de beuuuuuuuuuuuus (?!?) et de la DDE locale. Le reste de bonne humeur matinale tombe dans les chaussettes ... il ne se relèvera pas.

3ème case :
Intérieur, salle informatique, 2 personnages, 3 figurants.

Nos 2 héros pestent contre les chauffeurs de beu-eu-eu-eu-eus, la DDE, le pipi des anges, la relativité des minutes irlandaises, et contre tout ce qui serait constitué à moins de 80% de chocolat. Animation "à l'améwwicaine" sur l'écran face aux râleurs, figurant l'arrivée d'un mail à grand renfort de couleurs et de voix artificielle : "You've got an e-mail, émile". Après 10 secondes de lecture, ledit Eddy se balançant malencontreusement sur sa chaise se vautre dans les règles de l'art. Gros plan sur sa seule main encore valide recherchant un point d'appui en vue d'une tentative prochaine de remise en station "debout". On perçoit un faible "I'm aright". Se relèvera-t-il ?

...

Fin de l'histoire, ne me dites pas qu'il lui manque une chute, à l'histoire, il n'y en a déjà que trop eu !

Donc hier, après toutes les joyeusetés que voici, nous commençames à filmer ... rapport au DM de vidéo où qu'on doit réaliser un film d'une minute grand maximum, grands dieux! Je vous aurais bien dit que la météo finit par se faire plus clémente, mais ce n'est pas vrai. Nous galèrâmes (râme, râmeur, ramé ...) pour rallier les différents lieux de tournage, et nous trouvâmes bien faibles face aux rafales, ondées et autres gouttes-d-eau-buffles qui tombâment sur nos tronches ... BAM ...

Et pis rapport au sondage (à droite), je donne un indice à qui saura l'exploiter : indice à qui saura l'exploiter et un lien afin de mieux pouvoir exploiter l'indice que sinon il serait presque inexploitable lien afin de mieux ...

c'est un peu technique, attention !

Libellés : , , ,

3 Comments:

  • bonne saint nicolas cousin ! en Anjou, la tradition a été bien respectée, on a fait découvrir ça au labo avec gâteaux, mandarines et tout et tout ! j'espère qu'en irlande tu fais de même...t'as pensé ç une idée de cadeau pour ta mamie chérie ? pas moi...cerveau en miettes, pour quelques temps encore je pense...bises !

    By Anonymous Carole, at 6/12/06 12:55  

  • ce scenar est bien trop serieux pour un ancien spécqeux tu ne pourra pas le passer au bapteme de promo dont les repets' avancent.... pas trop et que ca commence a faire peur!! m'enfin bon comme d'hab spec c enseal'arrache!

    By Anonymous Marco, at 7/12/06 20:14  

  • > Cousine : merci !! malheureusement, pas trop de St-Nicolas pour moi ... personne ne me croira, mais j'avais tellement de boulot que je l'ai pas vu arriver ... ce 6 décembre ! Je creuse pour tous les cadeaux ... je creuse !

    > Specman : May the farce be with you.

    By Blogger Zul, at 8/12/06 23:53  

Enregistrer un commentaire

<< Home